Principes et valeurs du coaching

Principes et valeurs

Publié le : 21 décembre 20153 mins de lecture

Laisser le client trouver lui-même la solution à son problème, tel est le fondement du coaching. Raison pour laquelle beaucoup de gens pensent que c’est une aberration. Afin de mieux comprendre le coaching, découvrez dans ce qui suit ce qu’il faut savoir sur ses principes et ses valeurs.

Les principes du coaching

Le coaching repose sur plusieurs principes, dont les plus mis en avant sont les suivants: l’échec n’existe pas, car toutes expériences sont sources d’apprentissage. Il n’y a rien à réparer dans la vie parce qu’il n’y a rien de cassé. Nous avons tous les ressources nécessaires pour obtenir les résultats escomptés. Tout comportement a une intention positive et chacun fait, à chaque instant de sa vie, le meilleur choix. Bref, le coach a l’obligation de remonter le moral de son client et de l’encourager à avancer et à ne pas désespérer. Le principe fondamental du coaching est comme mentionné précédemment: de faire comprendre à la personne en difficulté que la solution à son problème n’est pas loin. Elle n’est pas chez les autres. Elle est en elle-même, mais il suffit qu’elle ouvre les yeux pour le découvrir. Le coach n’est donc qu’un moyen de prise de conscience de la personne coachée.

Les valeurs du coaching

La première valeur sur laquelle le coaching s’appuie est celle de l’ouverture. En effet, aucun travail n’est possible si la personne coachée ne se décide pas à s’ouvrir entièrement à son coach. De son côté, l’accompagnateur ne doit pas juger. C’est une règle très importante qu’il faut absolument respecter pour mener à bien la mission. En addition au non-jugement, il doit aussi être patient. Une séance de coaching peut durer 3 heures, voire 4 heures durant lesquelles, la personne en difficulté expose sa situation. Il faut donc beaucoup de patience de la part de l’accompagnateur. En outre, le soutien est aussi une valeur importante sur laquelle le coaching s’appuie. Même si le coach ne doit pas donner son avis (au risque de juger), il doit soutenir son client en lui adressant des mots d’encouragement et de réconfort, par exemple. Le plus important de tous est le réalisme, car il existe des situations qui nécessitent l’intervention d’un autre professionnel plus compétent qu’un coach. Ce dernier doit

toujours étudier le problème avant de s’engager à le résoudre. Il doit être sincère envers la personne qui vient solliciter son aide dans le cas où il ne se sent pas capable de l’aider. Un problème de dépression est davantage du ressort d’un psychologue par exemple.

————————–

Comment reconnaitre un bon coach ?

Plan du site